VAE / VAP85 / VES

Richard a quitté l’école à 16 ans, et à 45 ans, après plus de 27 ans d’expériences professionnelles il décide de reprendre ses études pour passer un titre RNCP…
Son « bagage » est assez riche et diversifié puisqu’il a obtenu :

En France :

  • 2 BEP
  • 1 bac pro (obtenu à 25 ans)
  • le niveau BTS informatique de gestion (réseaux). Le niveau, sans le diplôme.

A l’étranger :

  • un BTEC (équivalent anglais du bac)
  • 1 BSC en électronique et automatisme (équivalent licence)
  • l’équivalent d’un master pro en analyse de la sécurité informatique (université américaine UNLV) + quelques certifications internationales dans ce domaine.

Et une expérience professionnelle plutôt active étant donné qu’il a pu suivre un parcours assez classique dans l’informatique : call center, SSII, consultant indépendant puis maintenant salarié dans une SSII où il s’occupe de hardware.

Richard a accepté de nous expliquer les procédures qu’il a du entreprendre pour suivre une VAE.

Quel était ton objectif en reprenant tes études au CNAM ?

Mon objectif initial était plus d’ordre personnel pour la « curiosité scientifique » ; je ne cherche pas à avoir de diplômes supplémentaires. Mais mon employeur m’a parlé du CNAM et du titre RNCP 2 (moins cher qu’une formation privée pour l’entreprise).

Comment t’es tu renseigné sur les possibilités de VAE/VES/VAP85 ? Sur ce qui correspondait le plus à ton problème. Tu connais les subtilités de ces 3 systèmes de validation ?

Pour trouver des infos sur vap85/vae/Ves, j’ai fouillé un peu partout sauf pour la VAP85 que je connaissais déjà pour l’avoir utilisée au cours de ma vie professionnelle (VAP85 et VAP93). La VAP93 est devenue par la suite la VAE.

  • Pour la VAP85 : reprise d’étude (entrée en formation) pour les personnes ne possédant pas les diplômes pré requis.
  • Pour la VES : validation d’un diplôme d’Etat à partir d’études supérieures réalisées en France ou à l’étranger
  • Pour la VAE : validation totale ou partiel d’un diplôme basé sur ton expérience professionnelle (vaste sujet)

Tu t’es fait accompagner par le CNAM. Comment as-tu été suivi ?

J’ai commencé mon projet vers Avril 2010 (rncp 2). Des personnes de mon entourage qui baignent un peu dans ce milieu m’avaient averti que la route serait longue, pas du point de vue pédagogique, mais plutôt administratif, et ils avaient raison…

Au total après 3 mois de démarche voici le bilan :

  • 2,5 jours de RTT perdus,
  • trois « conseillers VAE » rencontrés,
    • le premier bâillait pendant que nous discutions de mon projet (1 heure perdue),
    • l’autre voulait absolument me faire faire une vae (1000 euros) sans avoir discuté de mon projet,
    • le troisième m’a demandé que je le tienne au courant de mes démarches car il n’avait encore jamais eu le cas d’une VAP85,
  • environ 460 km de trajet,
  • 2 réunions VAE,
  • 2 journées portes ouvertes,
  • je ne compte pas les heures passées au téléphone et les emails.

Résultat : proche du néant.

Finalement tu as choisi la VAP85 ou la VAE ?

J’ai rencontré en janvier 2011, une conseillère VAE, « charmante au demeurant « , mais dans la même veine que mes conseillers précédents. Elle m’a donc informé que la VAP85 existe au CNAM, que le CNAM n’est pas une université et que donc il suit ses propres procédures, que la dispense d’épreuve N’EXISTE PAS au CNAM, qu’il faut OBLIGATOIREMENT une VAE et qu’un ACCOMPAGNEMENT est OBLIGATOIRE !

Le cnam m’a donc collé les deux sur le même dossier (package VAP+VAE) pour 1000 €. A cela s’ajoute l’inscription au cnam qui n’est pas comprise (+190 €) !!!

Je me suis donc finalement engagé dans une VAE/VAP85 sur un titre RNCP 2. Pour le titre je n’ai pas eu le choix à cause du boulot : c’était un choix de « politique interne » à mon entreprise en matière de formation.

Qu’est ce que ça comprend ces 1000 € ?

Ce sont des forfaits pour l’accompagnement VAE (préparation du dossier, jury,..)

J’ai donc commencé à suivre l’accompagnement. Dans mon cas c’était une catastrophe !!! Aucune méthodologie, les dossiers sont délégués à des « consultants externes » dont l’argent semble être le seul moteur… . Nous sommes trois de la même entreprise désormais à suivre ce cursus et avons eu le même sentiment.

Pour ceux qui sont déjà dans ce type de cursus, vous devez faire attention aux « consultants externes ».
Si vous leur envoyez une demande d’information ou de précision sur le livret 2 attention aux surprises ; dans mon cas, 4 questions posées dans 1 email cela donne 2 mois avant d’avoir la réponse (laconique) et 1.5 heures de retrait de votre forfait de 10 h ….

Peux-tu préciser ce forfait de 10h ? De quoi s’agit-il ?

  • Analyse du parcours professionnel (entretien individuel) = 1h
  • Méthodologie (Atelier) = 3h
  • Accompagnement dans élaboration du dossier (entretien individuel, emails, échanges téléphoniques = 4h
  • Finalisation du dossier (entretien individuel) = 1h
  • Formalisation du projet final (entretien individuel) =1h

Que contient le dossier VAE ?

Le livret 1 est le dossier de demande de recevabilité. Il contient votre demande, le détail de votre expérience professionnelle, le détail de vos diplômes obtenus, et la liste des pièces administratives. Attention il n’y aucun exemple de rédaction pour les UE, UV… et le cnam ne vous en donnera pas (même dans la phase accompagnement méthodologie).

Dans le livret 2 vous allez détailler tout ce qui a été présenté dans le livret 1 pour faire coller votre expérience et vos acquis, aux connaissances et aux prés requis demandés par le diplôme visé… Dur labeur !!
Au passage, faites attention au personnes qui vendent des livrets 2 sur internet, chaque établissement est libre de présenter la forme de son dossier (couleur, pagination, …) et n’acceptera que le sien.

Peux-tu nous expliquer quelles sont les modalités d’une VAP85 ?

Pour la vap85, c’est un dossier à remplir (une sorte de VAE light). Ton dossier passe devant une « commission pédagogique ». Le plus souvent ce sont des profs qui enseignent dans l’établissement où tu demandes ton entrée en formation qui font partie du jury.
En fonction de ce que tu demandes (entrée en formation classique type diplômes nationaux, DUT, BTS ou titre professionnel, les avis des commissions pédagogiques sont très différents).

Je dirais qu’il est plus facile de rentrer dans un titre professionnel que dans un diplôme national (il y a moins de risque pour les profs).

Qu’est ce qu’on te demande ?

A peu près la même chose que pour la vae, administrativement parlant. Il n’y pas de rédaction de validation pour les modules du diplôme visé mais il vaut mieux avoir une lettre de motivation assez bien argumentée.

D’après toi combien de temps ça va te prendre pour finir ta VAE ?

Bien que l’on considère généralement qu’il faut une bonne année, la partie la plus longue est la rédaction de l’argumentaire des UE. Pour ma part je considère avec le recul que 2 ans est une bonne base de travail (tout dépend des cas).

As-tu des références (site internet ou autre) que tu as exploitées pour te renseigner sur cette procédure ?

http://www.vaeguidepratique.fr/
C’est un site « technique de vae » écrit par des techniciens pour des techniciens de la vae. Le langage y est ardu mais une fois qu’on a saisi le principe de leur méthode, cela est assez intéressant en terme de rédaction.

Est ce que tu le referais ?

Est ce que je referais un jour une autre démarche VAE : NON, NON et NON … Pourquoi ?

  • La vae est une histoire d’argent (tu achètes en quelque sorte une partie de ton diplôme) + 190 euros pour 2011/2012 au CNAM,
  • Beaucoup d’enseignants ne veulent pas attendre parler de la vae (jalousie, manque d’expérience de terrain, …) et agissent en conséquence,
  • Comment les membres du jury peuvent juger de tes compétences professionnelles en 1 heure de discussion basée sur la théorie,
  • Chaque prof /formateur« protège son territoire » lors de l’entretien avec le jury. Ils vont essayer de te piéger sur des questions de leurs cours ; comment vont ils réagir si le candidat est plus pointu qu’eux sur un domaine précis (c’est le cas d’un collègue qui présentait une vae dans un domaine autre que informatique),
  • La VAE prend beaucoup de temps dans la rédaction du livret 2 pour un résultat plus qu’aléatoire (le jury est souverain).

Une autre solution à privilégier si possible : passer un bac puis un BTS/DUT puis licence/pro et seulement après demander à intégrer le CNAM.

6 réflexions au sujet de “VAE / VAP85 / VES”

  1. Effectivement la VAE dans le cadre du CNAM est réputée comme « désagréable » et « difficile ». J’ai consulté plusieurs témoignages et souvent le jury qui est censé poser des questions sur le livret 2, pose des questions auxquelles on ne sait pas vraiment répondre du type « comment vous y prenez vous pour injecter une clé primaire », bref pas forcément dans ton domaine de compétence.

    Sans vouloir favoriser la VAE dans l’éducation nationale, avec le jury pour ma VAE, cela s’est relativement bien passé. Pas de questions piège, uniquement sur le contenu du livret 2.

    Répondre
  2. Bonjour,

    Je n’ai pas le même ressenti.
    J’ai fais une VAE pour un RNCP III au CNAM Poitou-Charentes. ça m’a coûté 800 Euros (+ inscription au CNAM) en 2007.

    Il y a eu des hauts et des bas dans le suivi, mais il n’y avait pas d’histoire de forfait horaire ou quoi que ce soit. Ma conseillère employée du CNAM me répondait elle même plus ou moins rapidement.

    Au final, j’ai eu le RNCP en 1 an alors qu’il m’en aurait fallu au moins 2 pour avoir toutes les UE. Même si rédiger un dossier de 90 pages (les 2 livrets) a été fastidieux, ça m’a aussi permis d’y voir plus clair sur ma carrière et de me donner un capital confiance pour continuer plus haut (je viens de passer l’EICNAM)

    Donc pour moi une expérience très positive et pour le jury, je n’ai pas eu l’impression qu’ils ont essayé de me piéger, les questions n’étaient pas toujours simples et je n’ai pas répondu à toutes (mais j’ai quand même eu ma validation), mais c’est évident qu’ils ne peuvent pas donner un diplôme avec que des questions faciles.

    Maintenant, depuis 2007, ça a peut être changé, mais si c’était à refaire, je le referai !

    Répondre
  3. Bonjour,
    Merci pour ce retour d’expérience. Effectivement je crois que chaque cas est particulier. Pourquoi ça se passe bien pour certain, alors que c’est plus compliqué pour d’autres ??
    Je pense que ça dépend aussi des conseillers sur qui on tombe…

    Tant mieux en tout cas tu vas redonner espoir à ceux qui hésitez à se lancer dans une VAE 😉

    Bonne continuation.
    A bientôt

    Répondre
  4. De mon expérience la vae dépend beaucoup du sérieux des gens qui encadrent.
    Je déconseille fortement en informatique à Paris. Administratif débordé ou pas sérieux, professeur manifestement peu intéresé par la démarche ou alors pour vous inscrire à un de ses cours. Vu la partialité et l’amateurisme de la gestion, j’ai annulé la demande à l’acceptation de mon dossier administratif 15 ou 16 mois après mon inscription. Oui, vous avez bien lu.

    Répondre
  5. Bonjour

    doit on choisir un diplôme correspondant à son job, ou peut on faire une formation aboutissant sur un diplôme autre pour pouvoir changer de filière?

    Merci par avance de vos réponse.

    Répondre
  6. Bonjour Delin,

    Tout dépend le niveau que tu vises… Si tu compte entamer un cursus ingénieur (équivalent à un titre RNCP1) en ayant juste un BAC, tu vas devoir justifier pas mal de choses avant de pouvoir intégrer le cycle ingénieur. Disons que tu as un Bac+2 et que tu veux commencer le CNAM, tu devras passer par une étape de validation de ce qui s’appelle le titre RNCP2 avant d’entrer en cycle RNCP1 (dit aussi cycle de spécialisation). Et pour valider ce titre RNCP2, tu dois justifier d’une période de quelques années à un poste qui te fait travailler dans le domaine étudié en cours du soir. Donc inutile de faire un cursus en informatique si tu travailles dans la vente immobilière. Pareil pour la validation du diplôme ingénieur (RNCP1), il faut justifier d’un minimum d’expérience à des fonctions d’ingénieur (d’où la nécessité du stage en entreprise).

    Donc, oui tu peux commencer à faire le cnam sans bosser dans le domaine que tu étudies, mais tu devras tôt ou tard changer de job pour acquérir le minimum de temps de travail à temps plein dans ta filière.

    En éspérant avoir répondu à ta question.

    Répondre

Répondre à geoffroy Annuler la réponse