La préparation au bulats

bulatsSi vous préparez le diplôme d’ingénieur, ou un master, ou même un DUT, vous allez devoir passer le bulats. En fonction du diplôme visé la note minimum à obtenir sera différente :

  • Niveau 1:  (> 20 sur 100)  pour les candidats au DUT (Institut de Technologie), le RNCP II, la licence,
  • Niveau 2: (>40 sur 100)  pour le master (sauf master de commerce international) et RNCP I,
  • Niveau 3: ( >60 sur 100)  pour le diplôme d’ingénieur (sauf probatoire obtenu avant septembre 2007) et le master de Commerce International.

Alors comment s’y préparer au mieux ?

Personnellement j’estime qu’apprendre à parler une langue sans être en immersion dans le pays est quasi impossible. Par contre, sans être totalement bilingue, on peut sûrement limiter la casse en s’entraînant un minimum. Ce que je trouve pénible quand on apprend une langue étrangère ce sont les articles qu’on nous fait lire et qui ne sont jamais grisant… le fameux ‘Where is Bryan ?’.

Mon conseil pour que le travail reste ludique sera de trouver des dvd que vous pourrez regarder en VO sous-titrés en VO. Ne mettez surtout pas le sous-titre en VF sinon vous perdrez tout le bénéfice. Vous pouvez regarder des films, mais c’est peut-être mieux de voir des séries parce qu’on s’habitue plus à l’accent des acteurs, le vocabulaire peut revenir d’un épisode à l’autre. A vous de voir…

Ensuite il y a France24 en Anglais. Alors ça c’est super le matin en attendant le train parce que ça dure 10 mn et certains journalistes sont français avec un accent Anglais, on comprend presque tout, et on reste au courant de l’actualité.

Pour la compréhension écrite, je suis en train de lire le PMBOK en anglais dans le cadre de l’UE ENG110. Ça permet de faire travailler un peu le vocabulaire et la grammaire tout en étant utile pour l’examen d’ENG110.

Je suis tombé aussi récemment sur le site de Gymglish. Le principe est sympa, car tous les matins vous recevez dans votre boite mail un lien vers votre leçon du jour. Vous aurez un texte à lire assez court, des questions de compréhension, un fichier audio à écouter d’environ 1mn, à nouveau des questions de compréhension, et un peu de grammaire / vocabulaire. Ca prend entre 5 et 10mn à faire, on valide le formulaire et dans la seconde qui suit on reçoit le corrigé. C’est très bien fait je vous conseille de tester la formule. On vous offre quelques leçons au début avant de passer à l’offre payante. Je n’ai pas encore franchi le cap, mais le fait de payer est peut-être la solution pour se discipliner et être assidu.

Enfin, Christophe, un ami cnamien actuellement en stage de fin d’étude (le veinard) nous a concocté une liste de liens utiles.

  • Site de l’anglais au Cnam.

http://anglais.cnam.fr/

  • Rubrique liens utiles du site de l’anglais au Cnam (permet de trouver des sites pour s’entraîner).

http://anglais.cnam.fr/pied-de-page/sites-conseilles-152522.kjsp?RH=Examens+Anglais

  • Info sur les tests Bulats que l’on peut passer au consulat britannique (bulats candidats individuels).

http://www.britishcouncil.org/fr/france-english-exams-bulats.htm

  • Site officiel du BULATS.

http://bulats.org/

  • Démo du test bulats sur le site officiel du Bulats.

http://bulats.org/Bulats/Sample-tests.html

9 réflexions au sujet de “La préparation au bulats”

  1. Bonjour,
    J’avais lu cet article en juillet 2011, au moment où j’avais planifié mon BULATS pour…hier soir 25 novembre au centre CNAM Languedoc de Montpellier.

    J’ai obtenu le niveau 3 à ma grande surprise, aussi je voulais vous remercier pour ce petit article, où j’ai puisé quelques éléments d’inspiration pour optimiser une préparation complètement autonome.

    Voici donc mes conseils (sachant que je n’avais pas étudié l’anglais depuis 10 ans, fin d’études niveau licence) :
    – Se donner 5 mois de préparation : C’est à mon avis le temps nécessaire pour (re)créer des réflexes auditifs et visuels vis à vis d’une langue étrangère. Entendre l’anglais c’est bien, mais l’écouter c’est une autre histoire et j’ai constaté que les oreilles, les yeux, et le cerveau avaient besoin de temps pour travailler sereinement.
    – Ne pas se prendre la tête, cela doit être un « plaisir » : J’ai donc particulièrement apprécié le conseil donné plus haut, regarder France24 in english ! C’est vrai que l’on finit par comprendre l’essentiel voire tout -étonnant car ce ne fut jamais le cas dans ma vie !- d’autant plus qu’on s’habitue aux intonations et aux accents des différents journalistes. Cela enrichit nettement le vocabulaire général (à reporter sur un petit tableur excel ou sur une fiche…) et le vocabulaire politico-économique (institutions internationales, etc etc…). Pour info, la chaîne est accessible si besoin en Live web.
    – Pour garder le plaisir, varier avec CNN ou autre source, pour ma part c’est devenu un réflexe matinal, et j’ai commencé quasi-toutes mes journées depuis juillet par un stage audio anglophone avant de partir travailler 😉
    – Ne pas oublier de développer le même réflexe pour les yeux : Lire lire et encore lire en anglais. Alors j’ai commandé 2 bouquins sur Amazon en version anglaise, des thématiques liées au BULATS, style business ou management. J’ai mis du temps à les terminer, quelques pages tous les soirs, cependant l’aisance et la fluidité viennent crescendo, essayez c’est étonnant. (Pensez à reporter le vocabulaire inconnu). Autre astuce de « geek » : Via Facebook, devenez fan de pages en anglais à propos de choses que vous aimez ! C’est tout bête, mais peu à peu votre page d’accueil devient anglophone !
    – Et enfin, et là c’est capital : Investissez dans une prépa en ligne pour verrouiller le développement général que vos oreilles, yeux et cerveaux réalisent. Je pense que le test est déroutant si on ne sait pas comment il se passe et ce qui est attendu « techniquement » : Types de questions, déroulé des exercices audio et écrits, etc…Il s’agit aussi de s’entraîner à l’examen, lui-même !!! Aussi j’ai investi une trentaine d’euros sur cette page : http://www.bulats.org/preparation-courses/more-information-online-courses.html (mon test étant basé sur le Reading and Listening, le module ad hoc m’a suffi et ravi). 30h de prépa étalés sur les 3 derniers mois, c’est assez aisé à caler dans un emploi du temps, et c’est optimal pour réaliser le test sans surprises. Avec le recul du test fait, cette prépa au déroulé de l’examen à proprement parler était fondamentale.

    Voilà, encore merci pour l’inspiration, bonne prépa BULATS à tous ! 😉

    Répondre
  2. bonjour,

    J’ai passé cet UE il y a quelques temps maintenant (2 ans) au cnam Languedoc-Roussillon et à ma grande surprise, j’ai obtenu le niveau 3.

    Je suis assez d’accord avec Mctiti mais je pense aussi que cela dépends du niveau de chacun.

    Pour ma part, je n’ai pas fait de préparations particulières, justes quelques astuces.

    – s’habituer à l’anglais: une prof d’anglais m’a conseillée de suivre un maximum de programme en anglais, que se soit à la radio, télé, films etc.. elle me disait que même si l’on ne comprenait pas tout (pour ma part au début je n’y comprenais rien), on s’habitue au fur et à mesure, et je crois que c’est le plus difficile la compréhension (surtout qu’elle dure 1 heure pendant l’épreuve)

    – lire tout ce qu’on peut en anglais: personnellement je me baladais régulièrement sur les sites des journaux comme le new york times ou celui de la BBC

    – enfin réviser sa grammaire et le reste (très important)

    Au passage, un site qui m’a beaucoup aidé, celui de la BBC propose des ressources pour apprendre l’anglais, c’est assez complet je vous le recommande.
    http://www.bbc.co.uk/worldservice/learningenglish/

    Voila, bon courage à ceux qui vont le passer et bonne continuation à tous

    Répondre
  3. Bonjour,
    Merci pour votre site.
    J’ai une question à vous poser. j’aimerais avoir plus d’information sur « Niveau 3: ( >60 sur 100) pour le diplôme d’ingénieur (sauf probatoire obtenu avant septembre 2007) et le master de Commerce International. »

    je m’explique : j’ai commencé le cursus du diplôme d’ingénieur en 2002 et j’ai obtenu l’orale probatoire en 2006.

    Pourtant on me demande de repasser le test bulats niveau 3 alors que j’avais aussi obtenu le niveau 2 en 2008.

    J’aimerais donc avoir un peu plus d’informations sur (sauf probatoire obtenu avant septembre 2007). Surtout savoir d’où vous avez obtenu cette information ?

    Merci d’avance

    Répondre
  4. Cette page est une mine d’or, tant sur l’article que ses commentaires.

    Merci à tous !

    PS : je regarde les films en anglais pour m’entrainer depuis quelques semaines, mais j’étais tombé dans le piège des sous titres VF, je vais réctifier le tir 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire