Le long parcours du CNAMIEN

Vous vous apprêtez peut-être à (re)commencer vos études avec le CNAM ? Voici les critères nécessaires pour une réussite garantie (ou tout au moins facilitée) ;

  • Motivation et Persévérance

Si vous avez choisi un cursus long (type ingénieur), vous partez pour plusieurs années. Le chemin à parcourir est souvent long, et il ne faudra pas baisser les bras en cours de route sous peine de perdre tout le travail réalisé jusque là.

Le plus difficile est en fait de passer les premières UE. Surtout quand ça commence mal comme ça a été mon cas

Le chemin est long et je pense qu’il est important de savoir où vous allez. Personnellement, je me suis mis en surbrillance sur le programme du CNAM, en vert les UE en cours, en jaune les UE obtenues, et en rose les UE à venir. Aujourd’hui il y a plus de jaune que de rose. Voilà un bon critère de motivation 😉

  • Soutien de l’entourage

Il me paraît important que vous soyez bien entouré. Suivre le CNAM suppose souvent que vous ayez des cours le soir ou le samedi matin. Vous serez donc amené à passer quelques soirées loin de votre famille. Les horaires sont souvent 18h-21h… c’est long… très long… Si votre femme ou votre mari commence à faire la grimace ce ne sera pas bon pour le moral des troupes. Mon conseil serait d’opter au maximum et dans la mesure du possible pour des UE en formation à distance (FOD) qui vous demanderont une autre organisation, et surtout de la discipline, mais qui chambouleront un peu moins votre vie personnelle.

  • Organisation

Si vous suivez plusieurs UE en même temps, imprimez vos cours, reliez les si possible, rangez les dans des pochettes séparées. Sachez par avance comment s’organise l’UE, ce qui vous sera demandé à l’examen, trouvez des annales. Par exemple assez souvent les cours sont autorisés à l’examen alors mettez des post-It sur les polycopiés pour retrouver plus facilement les titres des thèmes importants le jour J. En clair préparez vos « antisèches ». Si vous sentez que le cours n’est vraiment pas à la hauteur, et que l’enseignant ne vous apportera pas grand chose (malheureusement ça peut arriver), ne perdez plus une minute, et organisez vous pour obtenir toutes les informations autrement ; vive Internet n’est ce pas ?

  • Discipline et Méthode

Ne vous laissez pas dépasser par les événements. On a souvent des TD à faire, des projets à réaliser, des mémoires à rendre, tout ça pour des dates précises. Ne perdez pas une minute car on peut rapidement se faire engloutir par la masse de travail demandé.

  • Patience et Zénitude

Cette partie concerne vos futures relations avec l’administration du CNAM. Si vous êtes sur Paris ou idf, vous pouvez toujours essayer de les joindre, mais je pense que leur taux d’appel abouti est proche de zéro donc… bonne chance. Restez très zen, on n’est pas là pour se faire un nervous breakdown, et en cherchant bien, vous devriez tout trouver sur Internet. Sur votre site cnamien.fr, vous disposez d’un forum, alors n’hésitez pas à vous en servir.

  • Moyens techniques

Il vous faudra Internet pour les ressources disponibles, pour communiquer avec vos binômes, (et surtout pour accéder à votre site cnamien.fr ;)) Si vous suivez des cours à distance je vous conseille d’investir dans un lecteur vidéo portable type Archos ou smartphone. Vous pourrez lire vos vidéos dans le train en un clin d’œil et quand vous en aurez marre vous pourrez toujours regarder un superbe film !!

Un PC et une imprimante vous seront évidemment indispensables pour vos rédactions de rapport.

  • Du temps !!

Alors là on touche au critère le plus important. Si vous arrivez à dégager un maximum de temps pour les travaux du CNAM vous aurez un bon potentiel pour réussir. Si vous faites du 7h – 19h, des déplacements en permanence, que vous êtes mariés avec des enfants, et que vous voulez quand même leur consacrer un peu de temps, alors il vous faudra tout miser sur l’organisation, et l’optimisation des choix d’UE.

  • Pragmatisme

Certes on est là pour apprendre des choses. Mais on est aussi là pour obtenir le diplôme. Et on a tous des vies en dehors du CNAM qui ne nous permettent pas forcement de nous casser la tête sur des problèmes mathématiques complexes ou autres sujets auxquels on serait allergique. Mon conseil est d’éviter autant que possible, toutes les UE dont on voit bien qu’elles seront chronophages. Vous aurez tout le temps de les approfondir le moment venu. Libre à vous d’identifier les sujets qui ne vous attirent pas.

N’ayez pas non plus les yeux plus gros que le ventre. Prendre plus de 3 UE par semestre relève de l’impossible sauf si vous maîtrisez parfaitement le sujet et que vous n’avez pas besoin de le retravailler.

  • Un petit budget

Le CNAM reste abordable. Il vous faudra compter environ 150 € de frais d’inscription chaque année et environ 12 € pour 1 ECTS soit ~70 € pour une UE de 6 ECTS. Les prix varient selon les régions grâce aux subventions régionales.

Il vous sera éventuellement possible d’obtenir le financement par un organisme du type FONGECIF. Nous verrons plus tard les différents circuits administratifs possibles.

Sur ces bons conseils, n’attendez plus, lancez vous !!

Laisser un commentaire