Demande de CIF

Cora est titulaire d’une MIAGE à l’université Paris Dauphine. Elle a une expérience professionnelle de 15 ans en informatique, dont 10 années en sociétés de services en ingénierie informatique (SSII), d’abord en maîtrise d’œuvre, puis en assistance à maîtrise d’ouvrage.

En 2001, elle a rempli un dossier auprès du FONGECIF pour financer une formation diplômante au CNAM pendant un an.

Le dossier sera refusé mais cette expérience nous permet d’en savoir un peu plus sur les démarches à suivre qui sont toujours d’actualité.

Peux tu nous raconter ton aventure avec le CNAM ?

J’ai suivi un cursus au CNAM aboutissant à un certificat de compétence en droit social appliqué à l’entreprise. J’ai choisi d’interrompre mon activité professionnelle pour suivre les cours en journée sur une année scolaire. Cela représentait 2 jours par semaine le premier semestre, puis 3 jours par semaine, le second semestre.

J’avais demandé à mon employeur une autorisation d’absence de 2 jours par semaine les 3 premiers mois, puis à temps plein jusqu’à la fin de la formation afin de pouvoir préparer les examens sereinement. Cette formule m’a parue plus confortable que les cours du soir et j’ai donc essayé d’obtenir un financement (coût de la formation et maintien du salaire) auprès du Fongecif dans le cadre d’un congé individuel de formation. Mais nous y reviendrons…

Quand as tu décidé de retourner dans les études ? Pour quelles raisons ?

J’ai pris cette décision début 2001 – 10 ans déjà ! Ma formation s’est en effet déroulée sur l’année scolaire 2001/2002. Je travaillais à l’époque en SSII, en assistance à maîtrise d’ouvrage et je souhaitais approfondir des connaissances en droit du travail en vue d’une reconversion éventuelle. Je recherchais une formation diplômante mais je ne souhaitais pas partir sur une trop longue période. Le certificat de compétence du CNAM m’a paru être un bon compromis. En plus, il comprenait des UE de droit de la sécurité sociale et de prévoyance complémentaire, retraite et politique de l’emploi qui me permettaient de découvrir de nouveaux domaines fonctionnels. Je suis d’ailleurs convaincue que ce certificat de compétences m’a permis d’être embauchée à la CCMSA (sécurité sociale agricole) en 2007 lorsque j’ai repris une activité professionnelle à la suite d’un congé parental.

Tu t’es donc tournée vers le FONGECIF ? Comment s’est passée la demande de financement ?

J’ai d’abord demandé à mon employeur s’il m’autorisait à m’absenter pour suivre un CIF. Je me suis adressée au service formation de mon entreprise en indiquant mon souhait de faire un CIF. Ils m’ont demandé de valider l’autorisation d’absence auprès de ma hiérarchie qui m’a fourni une attestation. Puis j’ai retiré un dossier au Fongecif Ile de France. J’ai suivi les instructions pour compléter le dossier et je l’ai retourné au Fongecif un peu plus de 3 mois avant le début de la formation.

C’était la seule solution pour financer ton cursus ? Pourquoi pas un DIF ou sur le plan de formation de ton entreprise ?

En 2001, le DIF n’existait pas encore… Comme la formation était sans rapport direct avec mon poste de travail de l’époque, je n’ai même pas essayé de la faire passer sur le plan de formation.

Tu as dû te déplacer pour obtenir le dossier ?

Je m’étais effectivement déplacée pour retirer le dossier car ce n’était pas très loin de chez moi. Mais ils peuvent aussi te l’envoyer par courrier sur demande, même s’ils conseillent de se rendre sur place.

As tu rencontré un conseiller ?

Pas « physiquement » mais j’ai eu un rendez-vous téléphonique avec un conseiller qui m’a donné quelques indications pour la rédaction de la lettre de motivation.

Quel genre d’informations te demande-t-on au début ? As tu trouvé que c’était fastidieux à remplir ?

Le dossier comprend 3 parties à compléter dans l’ordre : c’est à toi de renseigner la première, la deuxième est pour l’organisme de formation et la troisième, destinée à être remplie par ton employeur.

De mon côté, j’ai dû renseigner mon état civil, mon niveau d’études, mon expérience professionnelle, joindre la photocopie de mes 12 dernières fiches de paie et motiver ma demande à part, dans une lettre de motivation.

Le CNAM a renseigné les éléments liés à la formation visée.

J’ai dû aussi joindre au dossier la documentation du CNAM décrivant la formation. A toutes fins utiles, je signale à tes lecteurs qu’il faut être vigilant sur les informations renseignées par l’organisme de formation. En effet, le CNAM s’est trompé en renseignant la date de début de la formation et mon dossier a failli être refusé car du coup il y avait moins de trois mois entre le moment où je l’avais renvoyé et la date de début de formation renseignée par le CNAM. Heureusement, j’ai pu arranger ça !

Dans sa partie, mon employeur a indiqué qu’il m’avait autorisée à m’absenter pendant la durée de la formation et il a précisé des éléments contractuels (type de contrat, horaires de travail, salaire brut mensuel…). En complément, il a également rempli 3 documents annexes.

Au CNAM, quel est le service qui s’est chargé de remplir ton dossier ?

Le signataire CNAM du dossier était à l’époque le chef du service formation continue et alternance (FCA). Par ailleurs je m’étais adressée au CNAM en juillet et je crois me rappeler qu’ils m’avaient dit qu’ils me le signeraient avant la fin du mois car en août, ils étaient fermés. Mais bon, ça date un peu et ça a peut-être changé.

As-tu eu un suivi régulier à chaque étape de la demande de CIF ?

Pas particulièrement, non. En même temps, il n’y a pas tant d’étapes que ça : tu retires un dossier, tu le remplis et tu attends la décision du Fongecif.

Quel est le meilleur moment pour demander un CIF : 1 an avant le début de la formation ? 6 mois avant ?

Tu es de toute façon obligé d’envoyer le dossier au Fongecif au moins trois mois avant le début de la formation, sinon il n’est pas traité. Comme il faut le faire remplir par l’organisme de formation et par ton employeur, cela peut prendre du temps, donc il faut s’y prendre assez tôt. Personnellement, j’avais commencé mes démarches début juillet pour une formation commençant mi-novembre.

Par ailleurs, certains collègues qui ont obtenu la prise en charge de leur formation par le Fongecif m’ont dit qu’en début d’année, on avait plus de chances car en fin d’année, les budgets sont épuisés. Mais il est difficile de vérifier cette affirmation.

Es tu passée devant un jury pour présenter ton projet ?

Je n’ai pas été confrontée à un jury. Tu envoies ton dossier qui est présenté à une commission. Celle-ci accepte de financer ton projet, refuse ou demande des compléments d’information.

La décision tombe immédiatement ou plusieurs jours après ?

J’ai envoyé mon dossier le 10 août. J’ai reçu un accusé de réception le 7 septembre et une décision de refus de prise en charge le 13 septembre.

Connais tu les raisons de ce refus ?

Dans le courrier, il était indiqué – je cite – que l’ensemble des demandes présentant un montant supérieur au budget disponible, toutes les demandes n’ont pu être simultanément satisfaites. Il était ensuite précisé que dans cette situation, la commission avait appliqué les priorités du FONGECIF Ile de France définies par l’administration, avec un rappel de ces priorités. Tu as ensuite deux mois pour solliciter le réexamen de ton dossier en indiquant un élément nouveau susceptible d’amener la commission à modifier sa décision. J’ai essayé mais cela n’a pas fonctionné : j’ai donc financé ma formation à mes frais sans maintien de salaire.

Après ta formation comment s’est passé ton retour dans l’entreprise ? Tu as pu retrouver ton poste ?

Après ma formation, j’ai effectivement pu retrouver mon poste dans l’entreprise qui m’employait. Je n’ai mis à profit ma formation que plusieurs années plus tard…

1 réflexion au sujet de « Demande de CIF »

Laisser un commentaire